Chers amis,


Mardi 20 septembre prochain, Vincent aura 40 ans.

A cette occasion, Viviane et Pierre, les parents de Vincent, ont rencontré le Dr Daniela SIMON hier pour lui demander que Vincent puisse être entouré par ses neveux et nièces, les enfants de son frère David. Le Dr Daniela SIMON leur a opposé un refus méprisant.

Les avocats de Vincent Lambert ont saisi le juge des tutelles le 19 août pour que soit levée la liste de proscription qui empêche les visites de Vincent.

Ce 20 septembre, nous pouvons nous aussi entourer Vincent Lambert..

Nous, proches, amis et soutiens de Vincent, nous pouvons lui adresser une carte d’anniversaire, et lui dire qu’on pense à lui !

Deux moyens sont possibles :

– Ecrire une carte postale ou d’anniversaire
– Utiliser une application de carte postale en ligne : vous prenez une photo de votre choix et elle est imprimée puis postée par le dispositif de l’application.
(exemples : Fizzer.fr ou popcart.com)

Dans tous les cas, il est important de délivrer un message courtois.

A envoyer à l’adresse :

Vincent Lambert
CHU de Reims – Hôpital Sébastopol
48 Rue de Sébastopol,
51100 Reims

Nous comptons sur vous !

PS : Nous vous tiendrons au courant très vite de l’opération pour lui offrir un fauteuil, qui est en cours.

fauteuil_vincent_lambert
Mercredi 27 juillet 2016.
Un fauteuil pour Vincent – Episode 2. 

Le 23 juillet 2015, le docteur Daniela Simon du CHU de Reims avait finalement décidé de ne pas arrêter l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert . Nous espérions alors que cette décision marque l’amorce d’une évolution sage, pour le bien de Vincent et pour son transfert dans un établissement adapté. Un an après, ce n’est malheureusement pas le cas. La justice française, par deux décisions (relance de la procédure pouvant mener à l’arrêt de l’hydratation et de l’alimentation, et confirmation de la tutelle confiée à Rachel Lambert), vient de réouvrir la piste de l’euthanasie.

En juin, nous avons demandé votre aide afin d’acheter un fauteuil adapté pour Vincent, afin qu’il puisse sortir de la chambre dans laquelle il est enfermé depuis 3 ans. Permettre à Vincent de sortir quelques instants de sa « prison » et de retrouver des sensations au contact de l’air frais est une mesure qui relèvede la plus simple humanité. Grâce à votre générosité, la somme a été largement réunie en moins de 24 h.

Depuis, le Comité de soutien a entrepris plusieurs démarches auprès du CHU afin de rendre opérationnel ce beau projet.

Emmanuel Guépin, notre porte-parole, a échangé par courrier avec Madame Dominique de Wilde, directrice générale du CHU de Reims. Après plusieurs relances par courriel et téléphone, le secrétariat du CHU vient de lui dire que cette question sera traitée par Madame Pascale Jaillet, directrice du site hospitalier de Sébastopol auquel est rattaché Vincent. Emmanuel Guépin va donc dans les prochains jours pouvoir échanger avec cet interlocuteur. Nous vous tiendrons informés.

Le Comité de soutien.


Vendredi 8 juillet 2016.

La tutelle de Vincent Lambert est confiée à Rachel qui veut sa mort.
Nous pouvons encore agir. 

VL

Ce vendredi 8 juillet, la Cour d’Appel de Reims vient de confirmer comme tutrice de Vincent Lambert, Rachel , sa femme. Ainsi, pour la Cour, la « meilleure » personne pour protéger Vincent est celle qui veut sa mort. Cette décision est incompréhensible au regard du droit et du bon sens.

Les portes sont désormais grandes ouvertes pour l’euthanasie de Vincent par déshydratation et dénutrition. Le CHU peut en effet reprendre la procédure collégiale ainsi que le lui a ordonné la cour administrative d’appel de Nancy.

Quelle suite ?

Maître Jérôme Triomphe et Maître Jean Paillot, avocats des parents de Vincent Lambert, annoncent qu’ils contester la décision de ce jour devant la Cour de cassation.

Hélas donc, le temps des procédures n’est pas terminé. Il suffirait pourtant d’une seule décision de bon sens pour que Vincent soit transféré et que cet acharnement incompréhensible cesse enfin. Aujourd’hui en France, protéger la vie d’une personne en situation de grand handicap est devenu très compliqué, quand il existe une volonté d’une partie de l’entourage de mettre à mort.

Le temps que les procédures de terminent, nous pouvons cependant développer un projet pour Vincent.

Il y a deux semaines, le Comité de soutien a proposé de participer au financement d’un fauteuil adapté pour lui. Grâce à votre générosité, la somme a été réunie en quelques heures. Nous avons informé la directrice du CHU, Mme de Wilde, que nous étions en mesure d’acheter le fauteuil et d’offrir à Vincent les services d’un kinésithérapeute. Sans réponse de sa part, nous envisageons de manifester publiquement notre volonté.

Dès maintenant, informez vos proches qu’une action se prépare : faites leur signer l’Appel Sauver Vincent, tout simplement, plus que jamais d’actualité, et pour rester informés, il faut suivre le Comité de soutien sur Twitter et Facebook. Vincent et ses parents ont besoin de nous tous. Merci par avance pour votre aide. Nous vous tenons au courant très vite de la suite.

Le Comité de soutien à Vincent Lambert.


Vous êtes plus de 200 à avoir manifesté votre générosité pour acheter un fauteuil à Vincent Lambert. Un immense MERCI !

Certains s’interrogent sur la prise en charge de ce fauteuil médicalisé par la Sécurité Sociale. L’explication : il y a quelques mois, les avocats et les parents avaient demandé au CHU de fournir un fauteuil adapté pour que Vincent puisse sortir de sa chambre. Le CHU n’avait pas donné suite à cette demande.

Grâce à vous, nous allons leur proposer de prendre en charge le coût du fauteuil personnalisé, et avec le surplus, à acheter notamment un lève-personne médicalisé.

N’oublions pas que notre objectif principal est le transfert de Vincent dans un autre hôpital, dans lequel il pourra avoir enfin la rééducation dont il a besoin. Ce transfert coûte entre  3 et 4 000 euros.
Nous vous tenons au courant très  vite de la suite des opérations.

[Clôturé] Un peu d’air pour Vincent Lambert :
offrons-lui un fauteuil adapté !

fauteuil_vincent_lambert

Depuis l’emballement médiatico-judiciaire de 2013, Vincent Lambert est toujours emmuré dans sa chambre de l’Hôpital de Reims. Enfermé à clef, et avec des visites rigoureusement filtrées, il n’a pour horizon que le plafond de sa chambre, alors que, rappelons-le, il n’est ni en fin de vie, ni branché à des machines qui le maintiendraient artificiellement en vie.

Peut-on laisser Vincent passer un quatrième été dans cette situation ? C’est intolérable ! Pendant la chaleur étouffante de l’été, il a besoin de sortir !

Vous êtres nombreux à nous demander comment aider Vincent Lambert.

Nous vous proposons une action concrète et immédiate.

Offrons à Vincent un fauteuil spécialisé avec une coque moulée à ses mesures. Ce fauteuil permettra de sortir Vincent dans le parc de l’hôpital, de le promener et de lui faire enfin respirer de l’air frais. La mise au fauteuil chaque jour est une exigence de la circulaire du 3 mai 2002 qui traite des soins dus aux patients comme Vincent.

Pour lui offrir ce fauteuil, nous devons rassembler 5 000 euros.

Au nom des proches et de tous les amis du Comité de soutien, je me permets de solliciter votre aide via une page de collecte sur le site du pot commun. 

Je compte sur vous et vous remercie infiniment.

capture_video_fauteuil

La page de collecte pour acheter un fauteuil adapté à Vincent Lambert.

Comité de soutien - Vincent Lambert

 

La vidéo qui a fait prendre conscience de la réalité sur Vincent Lambert : il est bien vivant ! Ici le 5 juin 2015, après la décision de la CEDH.