Le Comité de soutien à Vincent Lambert, qui regroupe plus de 48.000 citoyens, exprime ce jour son grand soulagement devant la décision prise par le CHU de Reims.

Emmanuel Guépin, ami de Vincent, avoue : « Nous avions l’impression ces dernières semaines qu’une énième solution dramatique se profilait. Le docteur Daniela Simon a pris une décision responsablede nature à calmer la situation en ne stoppant pas l’alimentation de Vincent. Elle met un coup d’arrêt à ce qui apparaissait de plus en plus comme un acharnement euthanasique. Notre vidéo début juin a fait mieux comprendre la réelle situation clinique de Vincent : il n’est pas en fin de vie mais handicapé. Il a besoin d’un accompagnement dans une structure spécialisée. Souhaitons maintenant qu’une solution humaine et de bon sens de transfert de Vincent dans un établissement hospitalier ou médico-social soit mise en place rapidement ».